Senior expert

Sclérose en plaques : symptômes et traitement

La myéline protège non seulement les fibres nerveuses, mais elle facilite également leur fonctionnement. Si la myéline est détruite ou endommagée, la capacité des nerfs à transmettre des impulsions est considérablement réduite. Heureusement, les lésions de la myéline sont souvent réversibles.

Les causes de la sclérose en plaques

L’étiologie de la sclérose en plaques est inconnue. La cause fondamentale n’est pas claire et divers mécanismes de la genèse de la maladie ont été identifiés, notamment des facteurs immunitaires, héréditaires et infectieux. Le rôle exact de l’infection virale dans le déclenchement de la sclérose en plaques est inconnu. Plusieurs virus ont été étudiés en relation avec cette maladie. Par exemple, le virus Epstein-Barr est mentionné comme la cause de la démyélinisation (c’est-à-dire la perte de la gaine de myéline). Il a été démontré qu’il existe une correspondance entre la vulnérabilité à la maladie et l’exposition au virus chez les enfants.

Parmi les facteurs environnementaux, les virus sont les agents les plus étudiés en tant que déterminants ou déclencheurs de maladies. On soupçonne les virus d’agir sur les oligodendrocytes, les modifiant pendant l’enfance et générant, a posteriori, une réponse immunitaire anormale, en altérant la myélinisation correcte. En ce qui concerne la prédisposition génétique, vous disposez de certaines données. Des études menées sur des jumeaux montrent que chez les jumeaux monozygotes, le risque de souffrir de cette maladie est de 31 %, alors que chez les jumeaux hétérozygotes, il est d’environ 5 %.

Symptômes de la sclérose en plaques

Au début, les symptômes de la sclérose en plaques peuvent être imperceptibles, au point que l’individu ne ressent pas le besoin de consulter un médecin. Parmi les premiers symptômes, les plus fréquents sont : faiblesse d’une ou plusieurs parties du corps, vision floue, altération de la sensibilité, vision double (diplopie) et difficulté à coordonner les mouvements (ataxie).

La faiblesse des membres est également typique, accompagnée d’un sentiment de fatigue lors de l’exercice ou de la montée d’escaliers, d’une perte d’équilibre et d’une augmentation du tonus musculaire. Ces symptômes apparaissent généralement de manière progressive.

Fatigue : le symptôme le plus courant

Le sentiment de fatigue est le symptôme le plus courant avec lequel la sclérose en plaques se manifeste : il touche jusqu’à 2 à 3 des patients. La moitié d’entre eux décrivent la fatigue comme le pire des sentiments, car elle a un effet négatif sur leur qualité de vie. La fatigue a des effets négatifs et drastiques sur la vie de la personne atteinte de sclérose en plaques. C’est donc un facteur très important à considérer, même s’il est difficile à interpréter et à gérer, étant donné la subjectivité avec laquelle il est perçu.

La perte de force a des effets négatifs sur les capacités motrices et cognitives, et diffère de la faiblesse, qui est le sentiment de perte d’énergie et de difficulté de concentration. Il est donc nécessaire de faire un diagnostic distinct pour la fatigue liée à la sclérose en plaques par rapport aux tableaux cliniques tels que la dépression, les troubles moteurs, la thyroïde, les effets secondaires des médicaments tels que les antispasmodiques et les agents immunosuppresseurs.

Comment la sclérose en plaques se manifeste-t-elle ?

Le symptôme typique lié à la sclérose en plaques est l’apparition aiguë (poussées, exacerbations, crises). Les manifestations de la sclérose en plaques sont les symptômes d’une altération des fonctions cognitives et durent plus de 24 heures.

Pour diagnostiquer la sclérose, les symptômes doivent concerner différentes parties du système nerveux central et les phases aiguës doivent être séparées par une période d’un mois. La disparition des symptômes est appelée rémission : une phase d’amélioration et de disparition temporaire des symptômes est également typique.

Autres symptômes

Certains symptômes supplémentaires peuvent confirmer le diagnostic de la sclérose en plaques. Par exemple :

Traitement de la sclérose en plaques

Il n’existe toujours pas de traitement qui puisse guérir la maladie ou modifier positivement son évolution. L’objectif à long terme est de limiter le nombre de phases aiguës, les effets et la progression de la maladie. À cette fin, on utilise principalement des immunosuppresseurs (azathioprine, cyclophosphamide, méthotrexate) et des interférons (alpha).

Pour le traitement spécifique des épisodes aigus, on utilise plutôt des corticostéroïdes à haut pourcentage pendant de courtes périodes (3 à 5 jours). L’identification correcte du phénomène est essentielle pour établir le diagnostic et, par conséquent, une thérapie appropriée. La symptomatologie de la sclérose en plaques est l’expression d’une ou plusieurs lésions résultant d’un processus inflammatoire localisé dans le système nerveux central ; c’est pourquoi le traitement vise à agir sur le processus inflammatoire sous-jacent, notamment au moyen de corticostéroïdes.

Traitement de réadaptation

Le traitement de réadaptation est essentiel. Il vise à prévenir tout handicap chez les patients atteints de sclérose en plaques, ou du moins à le réduire autant que possible. Le patient s’entraîne à développer de nouvelles compétences, à renforcer ses systèmes sains, afin qu’il conserve un bon degré d’indépendance tout au long de sa vie. Pour cette raison, il est essentiel d’adapter ou de modifier l’environnement de travail et social dans lequel le patient est immergé. En outre, le soutien psychologique du patient, de sa famille et des personnes chargées de son bien-être est important.

Il est conseillé d’aborder des parcours de réadaptation multidisciplinaires adaptés à la phase de la maladie en cours et aux besoins spécifiques de l’individu, considérant que ces traitements peuvent assurer au patient une meilleure qualité de vie, tant en termes de santé que d’accomplissement des activités quotidiennes normales. De nombreuses associations proposent une réhabilitation complète du patient.

Quitter la version mobile