Senior expert

Santé : mieux gérer les problèmes de mobilité chez les personnes âgées

Pour de nombreuses personnes âgées, la qualité de vie comprend la participation à des passe-temps, le maintien de l’autonomie et la découverte du monde. Les problèmes de mobilité peuvent physiquement empêcher quelqu’un de passer son temps à faire des activités qu’il aime et peuvent conduire à l’isolement social, à la dépression et à une santé en déclin.

De nombreux adultes commencent à limiter leurs activités à mesure qu’ils vieillissent, croyant pouvoir en faire moins physiquement. Mais rester actif est la clé du vieillissement gracieux et du maintien de la santé.

La résolution des problèmes de santé qui affectent la mobilité et la prise de mesures préventives peuvent améliorer le bien-être physique et mental.

Pour ceux qui ont des problèmes de mobilité existants qui sont plus limitants, les technologies et appareils d’assistance peuvent aider les aînés à continuer de favoriser les liens sociaux et à maintenir leur qualité de vie. Cela peut inclure des appareils GPS pour les personnes âgées atteintes de démence, des scooters ou des fauteuils roulants et des systèmes de surveillance à domicile comme des capteurs de chute.

Comment les aînés peuvent-ils prévenir les problèmes de mobilité et empêcher les problèmes existants de s’aggraver ?

Rester actif.

Les personnes âgées devraient toujours parler à leur médecin avant de commencer un nouveau programme d’exercice. S’il est approuvé, l’exercice régulier peut renforcer les muscles et améliorer la flexibilité. Que ce soit la marche, la danse ou les étirements, une activité physique régulière est essentielle au maintien de la mobilité. Selon une étude récente, des améliorations ont été observées chez tous les 70 à 90 ans qui ont ajouté un peu d’activité physique à leur routine hebdomadaire pendant environ deux ans, et ceux qui ont fait plus d’exercice ont vu de meilleurs résultats.

Garder un poids santé et une alimentation saine.

Il est tout simplement plus facile de se déplacer sans porter de poids supplémentaire et il y a moins de stress sur les os et les articulations. Ceci est important à tout âge, mais les problèmes de poids peuvent être particulièrement importants pour les personnes âgées.

Connaître les effets des médicaments.

Les aînés devraient discuter des effets secondaires de leurs médicaments avec leur médecin. Certains peuvent causer des problèmes d’équilibre ou de vigilance, ce qui peut avoir un impact sur la mobilité.

Identifier les risques de chute dans la maison.

Les chutes peuvent non seulement être causées par des problèmes d’équilibre ou de mobilité, mais les blessures peuvent aggraver les problèmes de mobilité. Nettoyer la maison de l’encombrement et des tapis ou des fils lâches, s’assurer que les pièces sont bien éclairées, utiliser des veilleuses dans les salles de bain et éliminer les autres risques de trébuchement peuvent tous aider à prévenir les chutes.

Demander à un médecin des aides à la marche.

Pour ceux qui sont un peu instables sur leurs pieds, une canne ou une marchette peut être utilisée. Un médecin ou un physiothérapeute peut recommander des types et des styles spécifiques. Ils peuvent également régler l’aide à la marche à la bonne hauteur et s’assurer qu’elle est correctement utilisée.

Combiner activité et lien social.

La participation à des activités communautaires est l’une des façons les plus agréables de garder les aînés mobiles. Les hôpitaux locaux, les centres pour personnes âgées et les centres communautaires ont souvent des programmes d’exercice ou de marche.

Partager ses préoccupations avec un professionnel de la santé.

Certaines maladies comme l’arthrite, les maladies cardiaques et la démence peuvent affecter la mobilité. Les risques peuvent souvent être réduits si la condition médicale est diagnostiquée et traitée.s

Quitter la version mobile