Senior expert

Qu’est-ce qui permet de dire que le sport prolonge la vie ?

Le fait que l’exercice régulier vous maintienne en forme et ait un effet positif sur le système cardiovasculaire n’est pas nouveau. Plusieurs études ont également montré que le sport peut aider à mener une meilleure vie, plus saine et plus longue. Mais quel sport est-il particulièrement efficace ? 

Les télomères préviennent le vieillissement des cellules

Plusieurs études ont déjà montré que l’exercice modéré et les sports d’endurance ont un effet positif sur l’activité télomérase. Une étude a demontré qu’il existe des sports qui ralentissent le vieillissement cellulaire. Pour leur étude, les chercheurs ont comparé l’entraînement d’endurance, d’intervalles et de force. Afin de déterminer l’effet anti-âge des différents sports, les scientifiques ont examiné de plus près l’activité de la télomérase dans les cellules. En effet, l’augmentation de l’activité de la télomérase indique que le vieillissement cellulaire est plus lent.

Les télomères sont des segments d’ADN à l’extrémité d’un chromosome. Comme les extrémités en plastique d’un lacet de chaussure, elles entourent le bord du chromosome et le protègent des dommages. Cependant, les télomères se raccourcissent à chaque division cellulaire. S’ils sont trop courts, ils ne peuvent plus protéger l’information génétique du chromosome. En conséquence, la cellule ne peut plus se diviser et finit par mourir. Une enzyme appelée télomérase agit contre ce raccourcissement des télomères. L’allongement des télomères qui en résulte ralentit le vieillissement des cellules.

Quel sport permet-t-il de prévenir le vieillissement cellulaire ?

L’étude a porté sur 124 adultes en bonne santé mais n’ayant pas fait d’activité physique. Les cardiologues ont réparti les sujets au hasard en quatre groupes :

Le premier groupe a suivi un entraînement d’endurance de 45 minutes trois fois par semaine.

Le second groupe a effectué un entraînement d’endurance trois fois par semaine sous forme d’entraînement par intervalles selon la méthode 4×4 : quatre minutes d’exercice intensif étaient suivies de quatre minutes de repos.

Le troisième groupe a suivi un entraînement de force sur huit machines de gymnastique typiques. Les participants ont fait 20 répétitions par poids et les poids ont été ajustés toutes les six semaines en fonction de l’évolution de leur performance.

Un groupe de contrôle a maintenu un mode de vie inactif.

L’entraînement d’endurance comme fontaine de jouvence

Au bout de six mois, les chercheurs ont évalué les résultats. Chez les participants des trois groupes sportifs, l’absorption d’oxygène dans le sang s’est améliorée. La capacité en oxygène a augmenté de 2,7 à 3 ml/min*kg. Dans le groupe témoin, cependant, la capacité en oxygène a diminué de 1 ml/min*kg. Tous les participants des groupes sportifs ont également amélioré leur vitesse de course. L’entraînement de l’endurance et de la force s’est donc révélé efficace. Mais quel sport est une fontaine de jouvence ?

L’entraînement d’endurance et par intervalles a entraîné une activité télomérase deux à trois fois plus élevée dans les cellules sanguines. Le nombre de globules blancs, lymphocytes, granulocytes et leucocytes, a également augmenté chez les participants du groupe d’entraînement d’endurance et d’intervalles directement après l’entraînement. Après 24 heures, ils sont revenus à leur niveau initial.

Aucun effet de ce type n’a été observé chez les participants du groupe de musculation. Tout comme dans le groupe de contrôle, il n’y a eu aucun changement au niveau cellulaire. L’entraînement musculaire n’a donc aucune influence sur l’activité de la télomérase.

Quelle est la durée de l’effet de formation ?

Même une seule unité d’entraînement à l’endurance peut augmenter de manière significative l’activité télomérase dans les leucocytes. L’étude confirme donc la recommandation de la Société européenne de cardiologie. Selon l’étude, toute personne qui souhaite prolonger sa vie par le sport devrait se concentrer sur les sports d’endurance et faire de la musculation en complément de l’entraînement d’endurance.

Quitter la version mobile