Senior expert

Faire appel à un laboratoire pour contrôler la qualité de son eau

Il est possible de découvrir de nombreuses substances dans l’eau grâce à la chimie. En effet, l’étude de la qualité de l’eau concerne bien plus d’analyses que l’on pense. Cela ne se limite donc pas à la production d’eau potable et à la potabilisation des ressources en eau. La qualité de l’eau ne touche seulement pas aussi l’eau du robinet et l’eau sanitaire. Pour s’assurer d’un contrôle de la qualité de l’eau suivant les normes, faites appel à un laboratoire spécialisé.

Le contrôle de la qualité de l’eau : en quoi cela concerne-t-il ?

La qualité de l’eau concerne un domaine plus vaste outre la sécurité sanitaire de l’eau dédiée à la consommation humaine. Plus exactement, la sécurité alimentaire. L’analyse de la qualité de l’eau répond, en fait, à de multiples besoins. Hormis le contrôle de qualité des eaux potables, la qualité touche aussi le contrôle des eaux de process. Il en est de même pour les eaux de rejet industriel et agricole. Dans ce cas, l’étude permet de mesurer les polluants et de vérifier si les rejets d’entreprise sont dans les normes ou non. Aussi, de garantir la qualité agroalimentaire dans les industries. La qualité de l’eau concerne aussi celle des eaux de rivières, des lacs, des mares et des océans. Le but reste le même, c’est d’étudier la pollution de l’eau. La détection de polluants dans les  vannes d’eaux fait également partie de cette étude. En effet, la qualité de l’eau est aussi au service des besoins spécifiques : eaux dans les hôpitaux, eaux d’un bassin de piscine, etc.

Quels sont les critères pour une eau potable alors ?

Les critères physico-chimiques de potabilité de l’eau concernent son pH et son TH. En effet, le pH de l’eau potable doit être compris entre 6,5 et 9. Puis, son TH ou encore la dureté de l’eau est supérieur à 15 degrés français. Ce qui correspond à 60 mg/l de calcium au maximum ou 36 mg/l de magnésium. Si ces critères ne sont pas complets, il s’agit d’une eau contaminée. Il est à noter qu’il existe également des teneurs maximales de quelques composés pour une eau potable. Il s’agit de celle du sulfate, des chlorures, du potassium, du nitrate, etc. Les micropolluants et certains hydrocarbures sont aussi soumis à une règle stricte pour qualifier une eau potable. Et cela, avec une teneur acceptée de l’ordre du millionième du gramme.

Le rôle d’un laboratoire de contrôle de la qualité de l’eau

Pour contrôler la qualité de l’eau, il est essentiel de rejoindre un laboratoire spécialisé dans le domaine. Le laboratoire est le chaînon essentiel pour atteindre les objectifs d’hygiène et de qualité de l’eau. Les missions du laboratoire sont définies dans la norme internationale ISO/CEI 17025. En effet, il réalise des études sur la base d’un échantillon. Il vous renseigne ensuite sur les différents paramètres physico-chimiques et biologiques de l’eau analysée. Le laboratoire utilise des processus particuliers pour les analyses de la qualité de l’eau. Il effectue aussi des mesures classiques lors de l’étude de conformité et d’ajustement du traitement de l’eau.

Quitter la version mobile