Senior expert

Bien choisir sa maison de repos à Bruxelles

maison de repos

La recherche d’une maison de repos est importante pour votre avenir ou l’avenir d’un de vos proches. Il ne s’agit pas seulement d’un lieu de soins, mais aussi d’un lieu de vie, où les rituels, petits et grands, ont lieu, et où vous pouvez rencontrer de nouvelles personnes et où vous êtes chouchouté par le personnel soignant. Choisissez un lieu facilement accessible aux amis et à la famille des futurs résidents. En particulier, la proximité des transports publics est un critère de sélection important. Si cet aspect n’est pas pris en compte, les visites de la famille peuvent devenir de plus en plus rares et finalement inexistantes, ce qui accroît les sentiments d’isolement et d’abandon.

Comment trouver la meilleure maison de retraite ?

La première option pour choisir une maison de repos consiste à rechercher des établissements de soins à proximité du domicile de la personne âgée. Toutefois, ce n’est pas toujours la meilleure stratégie. Si vous vous trouvez à moins de 15 ou 40 km du domicile, la maison de repos peut ne pas être la moins chère ou de meilleure qualité que ce que vous pouvez obtenir. Mais changer ses habitudes peut avoir un effet négatif sur la personne âgée. Si vous préférez que la personne reste dans la même ville et qu’elle puisse visiter les cafés et les boutiques du quartier, excluez toutes les entreprises qui ne sont pas accessibles par les transports publics. Prenez également en compte les personnes qui y viennent régulièrement, la maison de retraite doit être facilement accessible. Sinon, le nombre de visites risque de diminuer au fil du temps. Prenez votre temps pour visiter différents établissements et comparez-les. Après quelques visites, vous devriez avoir plus de visibilité sur les critères les plus importants et être en mesure de prendre une décision judicieuse. Vous devez également visiter le foyer choisi à plusieurs reprises, de préférence à l’improviste, à des heures et des jours différents de la semaine. Le logement que vous choisirez pour votre parent doit être aussi confortable que possible. La subjectivité et les émotions associées aux grands changements de vie doivent être mises de côté et l’accent doit être mis sur les besoins et les attentes de la personne âgée qui a besoin de soins.

A quoi s’attendre en choisissant une maison de retraite ?

Il s’agit souvent d’une question difficile. Lorsque les personnes âgées ne peuvent plus vivre à domicile, elles doivent trouver un endroit où elles peuvent vivre, s’épanouir et avoir les soins requis à leur situation. Le choix d’une telle installation peut être une source d’inquiétude. De plus, les abus qui ont lieu dans certaines institutions, tels qu’ils sont révélés dans certains articles, nous amènent à nous demander quels critères nous devrions prendre en considération pour faire le bon choix. En fonction du niveau de dépendance, la personne peut emménager dans un foyer qui n’offre pas nécessairement des soins intensifs, envisager de faire appel à un partenaire ou même chercher une famille d’accueil. Il est important de tenir compte du bien-être de la personne et de ce qui est le mieux pour elle. Il est conseillé de s’inscrire à l’avance dans la maison de repos car il y a souvent une liste d’attente.

Comment identifier le bon établissement de retraite ?

L’un des premiers éléments à prendre en compte pour choisir le type de soins adapté au résident potentiel est son niveau de dépendance. Cela vous aidera à décider du type de maison de repos que vous devriez envisager. Ceux qui sont totalement indépendants peuvent envisager des maisons de repos à Bruxelles ou un établissement d’aide à la vie autonome. Si la personne n’a besoin que de soins légers, une maison de soins traditionnelle peut être une option appropriée. Si elle a besoin de soins plus sérieux, vous pouvez choisir une maison de repos infirmiers ou une maison de retraite. Pour réduire la liste des résidents potentiels, il est important de connaître l’état de santé du patient. Que le patient souffre d’arthrite, de la maladie de Parkinson ou d’Alzheimer, de problèmes de vue ou d’un handicap léger, ces informations devraient vous aider à choisir la maison de retraite la plus adaptée. Votre médecin pourra également vous apporter une aide précieuse pour cette évaluation. Il est également important de choisir un lieu qui peut satisfaire le niveau de dépendance du futur résident. Si votre décision est prise et que vous avez choisi la maison de repos qui vous convient, pensez à apporter des petits meubles et des souvenirs pour aider la personne à s’installer et à se sentir un peu chez elle .

Pourquoi le prix est-il un facteur important ?

Le dernier critère à prendre en compte est le prix du logement. Pour de nombreuses familles, cet aspect est très important et peut avoir une grande influence sur la décision finale. Pour tous les locataires potentiels, il faut calculer la capacité financière pour voir s’ils peuvent se permettre de payer le loyer demandé. Il convient également d’envisager le soutien financier que les membres de la famille peuvent offrir en cas de besoin. Il est toutefois possible de demander une aide professionnelle pour les problèmes de logement. En fonction de leur situation, les personnes âgées peuvent avoir droit à l’allocation de logement et à l’allocation d’autonomie personnelle. Comme pour n’importe quelle propriété, il est important de se rappeler que plus la maison de soins est proche du centre-ville, plus le loyer est élevé, ce qui aura une incidence sur les allocations de logement. Toutefois, vous devez également tenir compte de ce que vous recherchez, comme la proximité de la famille, un accès facile en voiture ou par les transports publics et une relation positive avec le monde extérieur. En revanche, les logements situés en dehors du centre-ville sont généralement moins chers, disposent de plus d’espaces verts et sont certainement mieux adaptés aux personnes âgées ayant des difficultés à marcher. Vivre dans le centre-ville signifie faire des courses et des coûts de logement légèrement plus élevés. Vivre à la campagne signifie des coûts moins élevés, mais aussi plus d’espaces verts et moins d’occasions de quitter son domicile.

Quelles sont les bonnes précautions à prendre ?

La personne âgée veut vivre près de son domicile, des magasins qu’elle fréquente habituellement ? Il est judicieux d’utiliser l’allocation car vous ne serez pas remboursé pour les frais de subsistance. Par exemple, vous pouvez demander une allocation personnalisée d’autonomie. Cette prestation est destinée aux personnes de plus de 60 ans et dépend du niveau de prestation et du revenu ; l’APA est une prestation mensuelle versée indéfiniment. Prenez le temps de visiter la structure à plusieurs reprises, vous pouvez aussi tenir compagnie et échanger vos impressions avec les résidents dans ce type de maison de repos. Cela vous permettra d’apprendre à connaître l’atmosphère, le personnel et même les habitants de la région d’une manière que vous ne pouvez pas obtenir à partir d’une brochure ou d’un site web. Essayez également d’en savoir le plus possible sur la réputation de l’hôte. Les maisons de retraite sont généralement un dernier recours pour les résidents, ne faites donc pas l’erreur de choisir une maison de repos sans concertation ni études suffisantes. Prêtez attention aux services proposés dans les établissements et effectuez plusieurs comparatifs avant de prendre une décision.

Quitter la version mobile