Senior expert

Altérations de la déglutition chez les personnes âgées: causes, précautions et traitements

Il est fréquent qu’au cours du processus de vieillissement, que la déglutition subisse des troubles de toutes sorte, qui peuvent provoquer un étouffement et affecter directement le système pulmonaire et de nutrition d’une personne âgée.

Ce changement est causé par la dysphagie, une condition qui n’est pas caractérisée comme une maladie, mais qui fonctionne comme une alerte du corps, qui si elle suit un mauvais traitement risque de conduire à un certain nombre de complications qui compromettent la santé, comme la malnutrition, la déshydratation et les infections respiratoires.

Qu’est-ce qui cause la dysphagie ?

Le processus de déglutition comporte plusieurs étapes jusqu’à ce que les aliments atteignent l’estomac de la personne, pour être digérés par son organisme. Ce qui est certain, c’est qu’au niveau de la nourriture, il n’y a aucun risque de fuite dans l’oesophage. Le bol alimentaire arrive à destination sans qu’aucun morceau ne soit aspiré par les voies aériennes.

Toute anomalie observée, telle que l’étouffement, peut être considérée comme une dysphagie, qui se caractérise par une difficulté à avaler des aliments solides ou même des liquides.

Certaines personnes âgées ne s’étouffent qu’avec des liquides, c’est parce que la nourriture s’écoule rapidement, sans laisser la fermeture se produire pour la protection du poumon, ce qui fait que l’organe se remplit d’eau et cause des dommages au niveau de la respiration.

Dans ces cas, il est recommandé pour les personnes atteintes de ce trouble d’utiliser un épaississant, une substance capable d’augmenter la viscosité des liquides sans prendre de risque, car elle n’altère pas leurs propriétés. Son utilisation ne doit être initiée par le patient qu’après l’évaluation d’un orthophoniste et permet d’ajuster le moment de la prise de nourriture avec celui des personnes âgées.

Les précautions à prendre en matière d’alimentation

Aux premiers signes de déglutition, lorsque la personne présente des symptômes au niveau de la bouche, elle à du mal à mastiquer et à avaler. Les aliments fibreux comme la viande sont à éviter dans l’alimentation, car ils demandent beaucoup d’efforts pour compléter le repas.

Cette restriction risque de compromettre la santé et la vie des personnes âgées, car les nutriments nécessaires à l’organisme ne sont pas offerts pour qu’il puisse se maintenir, et peut compromettre d’autres tableaux cliniques du patient. Les soins pourront de ce fait s’intensifier pour le patient, et ni lui, ni les médecins ne veulent arriver à ce niveau là.

Dans la plupart des cas de trouble liée à la déglutition, les médecins recommandent aux personnes atteintes de passer à un régime plus pâteux, afin de faciliter la mastication sans laisser les nutriments de côté.

Quel est le traitement approprié ? 

Le type de traitement adopté pour la dysphagie varie selon la cause, il est donc essentiel de faire appel à un spécialiste qui effectuera un examen et un test qui indiquera le meilleur type de soins pour le problème.

En général, le personnel professionnel chargé de cette tâche est nombreux et comprend des otorrinos, des phonoaudiologues, des gériatres et des nutritionnistes, ils sont tous à la hauteur et peuvent vous aider à stabiliser votre état de santé vis-à-vis de ces troubles.

En outre, certaines instructions doivent être suivies, comme manger les repas sans se presser, bien mâcher les aliments avant d’avaler, manger assis ou légèrement couché, faire attention à la santé bucco-dentaire et consulter un médecin si vous remarquez une perte d’appétit.

Performances phonoaudiologiques

La performance phonoaudiologique dans la dysphagie vise à identifier, à travers l’histoire du patient et l’évaluation spécifique de la déglutition, les informations qui permettront de planifier les adaptations et les conduites thérapeutiques à utiliser dans le traitement.

Certaines méthodes pratiquées par le médecin et l’orthophoniste, telles que la vidéofluoroscopie (imagerie dynamique de la déglutition) et la vidéo-endoscopie (examen par fibre optique souple introduite par le nez) aident dans ce processus.

Quitter la version mobile